Je vote pour un salon de beauté solidaire !

septembre 2018

Faire de la beauté un levier pour que chaque femme prenne sa place dans la société, c'est le projet de l'association Joséphine avec son salon de beauté solidaire. Pour le soutenir, en votant pour lui dans le cadre du budget participatif de Paris, suivez les étapes ci dessous.

JosephineComment voter ?

1 - Connectez-vous sur le site du budget participatif de la ville de Paris

2 - Sélectionner "Projet du 18è arrondissement" dans le menu déroulant

3 - Sélectionner le projet "Un salon de beauté solidaire" et cliquez sur "Je vote pour ce projet"

 

Qui peut voter ?

Tous les parisiens, âgés d'au moins 7 ans, de toutes nationalités.

Un salon de beauté solidaire, c'est quoi ?

L’association Joséphine, du GROUPE SOS, reçoit sur rendez-vous des femmes en situation de vulnérabilité, orientées par des structures partenaires. Elle leur propose un parcours de bien-être et de beauté pour se ressourcer et reprendre confiance en elles dans leurs démarches d’insertion sociale et/ou professionnelle. Grâce au 60 000 euros du budget participatif, l'association Joséphine souhaite pouvoir faire des travaux de rénovation et d'aménagement du salon et investir dans du matériel d'esthétique pour réaliser des ateliers de soins dans les associations du quartier.

Josephine

josphineL'association Joséphine

L’association Joséphine a été créée en 2006 par Lucia Iraci à partir du constat que la précarité rend difficile voire impossible l’accès aux soins de beauté et affecte l’estime de soi, notamment chez les femmes. Dans ses salons, elle propose des soins de beauté (coiffure, esthétique, maquillage, conseil en image) et de bien-être (sophrologie, réflexologie, écoute psychologique) à des femmes fragilisées dans leurs parcours de la vie pour les aider à reprendre confiance en elles et les soutenir dans leurs démarches d’insertion. Avec la volonté de promouvoir la beauté comme levier d’inclusion, Joséphine soutient également des formations innovantes aux métiers de de la beauté pour des personnes éloignées du marché de l’emploi.