Le sport : trouver sa place, se dépasser, rêver

octobre 2018

La Coupe du monde de football 2018 a démontré que le sport permettait de partager, de dépasser les préjugés et de créer de la cohésion. Au sein du GROUPE SOS, le sport est régulièrement utilisé comme un outil d’inclusion. Valeurs, esprit d’équipe, confiance en soi, respect des règles… De nombreuses vertus sont véhiculées par tous les sports et bénéficient aux personnes accompagnées dans nos structures. Zoom sur plusieurs de ces initiatives.

Dépasser les différences...

... Avec Solisport

solisportPoint Sud a créé Solisport, le festival du sport solidaire. Son objectif ? Fédérer un large partenariat pour démontrer que les jeunes des écoles et des collèges ordinaires peuvent se mêler avec ceux accueillis au sein d’instituts spécialisés et porteurs d’un handicap mental. Ce sont près de 40 établissements rassemblant 500 jeunes qui ont participé à l’édition 2018, qui s’est déroulée à Marseille le 24 mai et à Vitrolles le 29 mai sous la forme d’Olympiades. Les sports choisis : l’athlétisme et le rugby sans contact qui véhiculent des valeurs de respect et d’esprit d’équipe. Pendant plusieurs mois de préparation, tous les jeunes participent à des rencontres où ils peuvent apprendre à se connaitre. Tous apprennent à vivre ensemble et à appréhender la différence de l’autre. « Notre projet est de permettre l’inclusion et le vivre-ensemble grâce au sport » explique Eric Dravet, Directeur de Point Sud.

... Pour inclure les réfugiés par le sport

PLAY International est une association pionnière dans le secteur du développement et de l’éducation par le sport. Considérant que le sport peut être un puissant outil d’intégration et d’inclusion, elle a lancé PlayLab, un espace collaboratif dédié à l’innovation sociale par le sport. Dans ce cadre, en collaboration avec GROUPE SOS Solidarités, une semaine placée sous la thématique « Sport et réfugiés » a été organisée du 18 au 22 juin. 7 projets venant de 7 pays européens, se focalisant sur l’inclusion des réfugiés, ont pu bénéficier d’une semaine d’accélération à l’Insep Paris et au PlayLab. Parmi ces projets : Aniko (Grèce) qui apprend aux réfugiés le métier d’arbitre, Bike Bridge (Allemagne) qui apprend à des femmes réfugiées à faire de la natation, du cyclisme ou à réparer des vélos, ou encore The Welcoming qui redonne confiance aux femmes en leur apprenant à nager avec leurs enfants.
 

Printemps solidaire

Se dépasser

En avant toute pour les Olympiades

Depuis 1972, chaque année au mois de mai, la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) organise le « Challenge Michelet ». Pendant 1 semaine, 11 délégations de jeunes venus de toute la France se réunissent pour une olympiade éducative, sportive et citoyenne autour de plusieurs disciplines : football, athlétisme, natation, basket-ball, cross, escalade, rugby… Parmi les participants, des jeunes accueillis par le Fil d’Ariane (Unité éducative d’hébergement diversifié) et par la Maison d’enfants à caractère social (MECS) Bois Renard, deux établissements du Groupe situés en Ile-de-France. L’objectif de ce challenge ? Aller au-delà du résultat sportif et travailler sur les valeurs du sport : cohésion de groupe, vivre-ensemble, tolérance, respect des règles, confiance en soi…

Footballeurs en herbe

CAES 37

« C’est de nouveau le comportement de nos jeunes qui a marqué les esprits. Ils se sont montrés encore une fois respectueux, fair-play et se sont appliqués à faire savoir à nos hôtes combien ils avaient apprécié l’initiative ». C’est avec ces mots que Berthrand Desplantes, animateur au CAES 37 (Maison d’enfants à caractère social et Unité pédagogique), est revenu sur la participation de 12 jeunes accueillis au sein de l’unité de vie Les Tuffeaux, à un tournoi de beach soccer (football de plage) organisé par l’Entente sportive Veretz-Larcay. A la remise des prix, les jeunes sont allés chercher leur trophée dans une atmosphère de groupe et un véritable esprit d’équipe. Un vrai moment de partage et de joie où les différences s’effacent pour laisser la place à la cohésion sportive.

 

                                                             jeunes a l elysee

Plongée à l'IME

Situé en Seine-Saint-Denis, l’IME Jean Richepin accueille des jeunes atteints d'un autisme sévère. Il leur propose, entre autres, des activités sportives variées, adaptées à chacun. Pour l’équipe de l’IME, le sport permet de travailler les axes principaux du projet de l'établissement : la communication, l'autonomie, la socialisation et, plus largement, l'inclusion dans notre société. Depuis 2012, 6 jeunes ont été inscrits au club de plongée de Bonneuil-sur-Marne, dont 3 ont obtenu leur premier niveau de plongée handisport. Chaque jeudi, les plongeurs en herbe suivent des séances supervisées. Au-delà de la progression technique des adolescents, ces séances favorisent leur inclusion au sein d’un club de sport et permettent le développement de la pratique de la plongée par un public atteint d'un handicap mental lourd.

ESAT Caravelle


Défi relevé

Le 12 juillet, l'Etablissement et services d'aide par le travail (ESAT) Caravelle a participé à un challenge de natation organisé par l’association COS.

L'info en plus

« Pour un foot, avec toi » : c’est le nom de la UP Conferences qui a été organisée le 29 août à Paris. Pendant 1h30, les participants ont pu embarquer pour un voyage autour du monde en découvrant des tournois de football pas comme les autres. A travers deux documentaires Spicee : « Joue-la comme Neymar », qui suit une équipe féminine de football qualifiée pour la finale de la Coupe 2016 des Favelas ; et « Des tirs pour la paix », qui raconte le projet ambitieux d’une avocate kenyane qui souhaite faire du foot un levier pour lutter contre les violences inter tribales et la culture du machisme. Suite à la projection, David Blough, Directeur de PLAY International, a pris la parole pour présenter un autre visage du sport, extraordinaire catalyseur d'innovation sociale.
 

UP Cafe
 
 
Et les salariés dans tout ça ?
Le sport mobilise aussi les équipes de nos établissements. Pour leur bien-être, mais aussi dans le cadre de leur engagement solidaire, comme lors de « La Messine », à Metz. Organisée tous les ans en mai au profit de la lutte contre le cancer du sein, elle réunit de nombreuses femmes travaillant dans nos établissements de la Région Grand Est. Dans le Sud également, les salariés se mobilisent, à l'occasion de la course Algernon, organisée le 14 octobre à Marseille. Cette course à pied réunit des personnes valides et en situation de handicap.