Sensibiliser à la justice restaurative

octobre 2018

Du 7 au 14 mai, les équipes du Centre éducatif renforcé (CER) Guyane et TI’KAZ étaient au Brésil pour effectuer un projet humanitaire Intitulé « Solidarité Brésil ». Objectif : s'inspirer de pratiques telles que la justice restaurative.

Ce projet avait pour objectif de renforcer les partenariats avec les institutions, associations et écoles brésiliennes investies dans la prise en charge et le suivi de majeurs ou mineurs « en conflit avec la loi ». La Guyane et la région de Macapa au Brésil rencontrent des problématiques et des défis communs, notamment en matière de Protection judiciaire de la jeunesse. Ces partenariats visent donc à s’inspirer et apporter des pratiques efficaces, comme la justice restaurative.

justice-restaurativeUne visite au centre pénitentiaire de Macapa

En partenariat avec l'association guyanaise " Ne plus jeter", les salariés et les jeunes du CER et de TI'KAZ ont collecté des fournitures scolaires pour les jeunes défavorisés du Brésil. L'équipe des deux établissements a remis les fournitures scolaires aux enfants de l'école. Ils ont également pu rencontrer et échanger avec les professeurs et les enfants.

Un second groupe s'est rendu au centre pénitentiaire de Macapa pour participer à des temps de parole portant sur la justice restaurative. Ils ont pu échanger avec la juge d'application des peines, des éducateurs et surveillants de prison. Elle a ensuite échangé avec des professeurs et des parents d'élèves, dans une école de la ville de Santana, particulièrement frappée par la pauvreté, l'insécurité et l'insalubrité. Ces échanges ont permis à chaque personne présente d'avoir un espace de parole et d'écoute.

Tournoi de boxe et partenariats

L'équipe a visité un centre dédié aux jeunes en conflit avec la loi. Elle a échangé avec l'équipe pluridisciplinaire et les jeunes accompagnés. À l'occasion d'un tournoi de boxe, elle est partie à la rencontre des associations sportives avec lesquelles des partenariats peuvent être mis en place.

  

 

justice restaurative

>> Plus d'informations sur GROUPE SOS Jeunesse